MEGATO

39, rue de Zürich
67000 STRASBOURG
0390221668
benzerafacarine@hotmail.fr
n°siret: 48473462900013
 
 




La Route des Epices.
 

Plus qu'une simple aventure maritime, l'épopée de la route des épices est le point de départ de la conquête du monde par la mer.
A l'origine de nombreuses découvertes scientifiques et géographiques, ces voyages maritimes ouvrent la voie à des échanges commerciaux à l'échelle planétaire.


                           
L'histoire de la route des épices commence sur un coup du sort: Le 16 AOUT 1488, Bartholomeu Diaz, navigateur portugais, franchit au hasard d'une tempête le Cap de Bonne -Espérance. Après avoir lutté plusieurs jours dans une mer déchaînée, il pénètre ainsi dans l'océan indien.

il est vrai qu'à l'époque, les portugais sont les pionniers de la navigation en haute mer.
 
Son voyage s'achèvera dans ces eaux, suite à une rébellion de son équipage. B. Diaz ne débarquera que 10 ans plus tard à Calicut (Calcutta). Il est alors sous les ordres de Vasco de Gama.

Dans l'Europe du 16e siècle, le commerce des épices représente un enjeu économique et stratégique considérable, et, depuis 600 ans c'est la puissante cité de Venise qui en détient le monopole.


 
La cité a su tirer partie des navires partant pour les croisades, et  ce en dépit des distances et des difficultés liées au trajet pour rentabiliser ce genre de commerce.

Les phéniciens furent les premiers à importer en grande quantités les épices: on est alors au 5e siècle avant Jésus Christ.

Leur utilisation dans l'alimentation remonte au 6e siècle avant Jésus Christ: les romains étaient alors de grands consommateurs de poivre
.

Au Moyen Age, l'engouement pour les épices se poursuit et à défaut de connaître leur provenance, les marchandises exotiques fascinent: au delà des qualités gustatives et odorantes, les épices exhalent dans leur sillage un irrésistible parfum de dépaysement.

Le nombre des intermédiaires, la complexité de l'aprovisionnement et les monopoles successifs font des épices une denrée chère.

Au 18e siècle le marché des épices est important pour le système économique européen. Il est difficile d'imaginer l'intérêt que pouvait tirer un pays en traçant et exploitant une nouvelle voie maritime plus sûre et plus rapide mais aussi sans intermédiaire.

Au moment où B. Diaz et V. De Gama ouvrent la route des épices par la mer, le règne de Venise touche à sa fin, l'empire Ottoman connaît un essor et la Renaissance voit le jour.


       

Durant 300 ans, dans le sillage des Portugais, la plupart des grandes puissances maritimes (Hollande, Angleterre et France) se lanceront dans l'aventure de la nouvelle route commerciale. L'Espagne préfèrera un autre trajet, en direction de l'ouest, supposé plus court: en définitive Christophe Colomb découvrira le Nouveau Monde en 1492.


Après plus d"un siècle de domination des mers, le monopole portugais s'effondre au profit des Hollandais qui découvre la route qu"empruntaient leur prédécessseur.
Puis c'est au tour de L'Angleterre de devenir la plus grande force marine de guerre.
Quant à la France, elle jouera un rôle de figurant et devra attendre 1 siècle et demi après B. Diaz et V. De Gama pour débarquer Aux Indes à Pondichéry. Dans l'ombre de L'Angleterre, elle n'en reste pas moins très active dans l'océan indien.
Aussi pour tenir tête à la flotte anglaise, les français feront appel aux corsaires qui sèmeront la terreur sur les mers.

La France décide, en outre, d'introduire en secret, la culture des épices dans ses colonies grâce au génie de Pierre Poivre.


               

En définitive les Anglais possèderont Les Indes, les Hollandais les Indes Orientales (Indonésie), les Français Madagascar et la Réunion entre autres, les Portugais le Brésil. Quiant aux Espagnols on les retrouve plutôt en Amérique du Sud (Ils  nous pemettront de découvrir le chocolat, le piment, la tomate, la pomme de terre..).

Les progrès de la botanique contribueront à baisser le coût des épices jusqu'à l'édification du Canal de Suez qui finira par banaliser leur emploi.












Créé avec Créer un site
Créer un site